Le vertige


Olivia Rosenthal et Chloé Moglia expliquent, l’une en paroles, l’autre en silence, comment le vertige participe à leur vie. Occasion pour elles de tisser un épisode biographique avec le récit diffracté et quelque peu partial d’un film, Vertigo d’Alfred Hitchkock. Occasion aussi de rappeler que le cinéma raconte des histoires qu’on fait siennes, ce qui explique qu’on puisse sans difficulté s’identifier à Kim Novak quand cela s’avère nécessaire.

La trapéziste Chloé Moglia et l'écrivain Olivia Rosenthal  s'associent pour éprouver la notion et la réalité de vertige, à partir du célèbre Vertigo d'Alfred Hitchkock. Au sol, l'auteure dit la fragilité des êtres. Au-dessus d'elle, suspendue à une structure inédite, la circassienne répond à ses manières. L'histoire personnelle croise la fiction. La gravité du propos - prise de risque, chute, suicide - s'allège en prenant de la hauteur.

Stéphanie Barioz - Télérama.fr avril 2013
Distribution

Texte Olivia Rosenthal Conception et interprétation Olivia Rosenthal et Chloé Moglia Musique Bernard Herrmann Arrangements Kamal Hamadache et Alain Mahé Lumières Philippe Gladieux Régie lumière Coralie Pacreau Production Laurence Edelin

Production

Rhizome

Coproductions

SACD/Festival d’Avignon

Soutiens

Du CENTQUATRE Paris et de L’ESPACE PERIPHERIQUE (Mairie de Paris . Parc de la Villette).

«Vertige», un texte tiré de Ils ne sont pour rien dans mes larmes. Editons Verticales, 2011

Rhizome est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC DE BRETAGNE, et bénéficie pour le développement de ses projets des soutiens de la REGION BRETAGNE, du DEPARTEMENT DU MORBIHAN et de la FONDATION BNP PARIBAS.
Chloé Moglia est artiste associée à l'Agora  -Scène nationale d’Evry et de l’Essonne, au Centre des Monuments Nationaux, et au CCN2 - centre chorégraphique national de Grenoble.